Protégeons le parc de logements abordables

La question du logement occupe aujourd’hui une place prépondérante dans les préoccupations des électeurs à l’échelle locale, dépassant même, dans le cas de Montréal du moins, les enjeux « classiques » de sécurité publique et d’entretien. Groupes de défense des locataires et chercheurs dénoncent depuis des années les difficultés croissantes qu’ont les ménages à faible ou à modeste revenu de se loger convenablement ; la rareté généralisée d’unités locatives a fait place à une rareté de logements convenables selon la capacité de payer des ménages. Cette rareté résulte d’une dynamique spéculative qui affecte aussi les ménages de classe moyenne, qui, avec la flambée des prix de l’immobilier, peinent à accéder à la propriété. Comme on le verra, si certains acheteurs alimentent cette dynamique en cherchant délibérément à s’enrichir rapidement, d’autres y contribuent bien malgré eux.

Articles similaires

Entrez les mots-clés désirés et faites la touche entrée pour lancer la recherche. Faites ESC pour annuler.

Haut de page