« Est-il normal que l’Université de Montréal soit un accélérateur de gentrification? »

À l’occasion de la manifestation nationale des locataires du samedi 24 avril 2021 qui partira, pour Montréal, de la station de métro Parc pour se rendre au Campus MIL, une lettre collective a été rédigée par des membres du CRACH pour rappeler la responsabilité de l’Université de Montréal et de son nouveau campus dans l’accélération du processus de gentrification que rencontre le quartier de la Petite Patrie. Cette lettre est un appel à la mobilisation :

Articles similaires

Entrez les mots-clés désirés et faites la touche entrée pour lancer la recherche. Faites ESC pour annuler.

Haut de page